Open Access
Numéro
UVX 2008
2009
UVX 2008 - 9e Colloque sur les Sources Cohérentes et Incohérentes UV, VUV et X ; Applications et Développements Récents
Page(s) 101 - 106
DOI https://doi.org/10.1051/uvx/2009016
Publié en ligne 7 juillet 2009
UVX 2008 (2009) 101-106
DOI: 10.1051/uvx/2009016

Poudres et couches minces fluorescentes préparées par sol-gel : un exemple de luminophores nanostructurés fonctionnels

R. Mahiou, G. Chadeyron, D. Boyer, P. Boutinaud, A. Potdevin et D. Zambon

Laboratoire des Matériaux Inorganiques UMR 6002 CNRS, Université Blaise Pascal, 24 avenue des Landais, 63177 Aubière Cedex, France


Publié en ligne le 7 juillet 2009

Résumé
La nécessité de développer de nouveaux dispositifs de visualisation, d'affichage, d'éclairage ou susceptibles de convertir efficacement l'énergie solaire, à la fois performants, respectueux de l'environnement et possédant un encombrement réduit a permis de relancer fortement l'industrie des matériaux fluorescents à vocation de luminophores. Un des challenges à relever réside dans la réalisation de matériaux à la ``demande'' possédant, en plus des caractéristiques physico-chimiques, une versatilité de forme et de morphologie. Même si une recherche intense reste toujours consacrée au développement de nouvelles familles de matériaux compatibles avec l'une des applications visées, la tendance actuelle est toutefois fortement orientée vers l'amélioration des propriétés émissives des luminophores déjà existants. Appliqué aux matériaux inorganiques ou aux matériaux hybrides organiques-inorganiques, activés par des ions de terres rares, le procédé sol-gel permet à la fois d'obtenir des poudres à granulométrie contrôlée et des films de qualité en utilisant des techniques de dépôt comme le spray ou le dip-coating. Tout en conservant des caractéristiques structurales et des propriétés spectrales intactes, les matériaux sol-gel présentent souvent des propriétés améliorées par rapport à leurs homologues issus de techniques de préparation classiques comme la céramisation, malgré des températures de préparation plus basses. On peut attribuer ces spécificités à la méthode de synthèse elle-même qui permet de structurer les matériaux en utilisant des mécanismes réactionnels à l'échelle moléculaire, conduisant à des matériaux plus homogènes et plus purs. Quelques exemples de composés sont présentés pour illustrer l'utilisation de cette technique pour préparer de façcon originale des matériaux excitables sous UV-VUV ou sous RX.



© EDP Sciences 2009

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.